Get Firefox

Samurai Champloo



Année de production : 2004
Studios : Manglobe
Auteurs : Shinichiro Watanabe & Dai Sato
Format : 26 épisodes de 25 minutes


 

Synopsis

Fuu n’a qu’une idée en tête : retrouver le « samurai qui sent le tournesol ». Flanquée de Mugen, un adepte du bourrinage et de Jin, un ronin à lunettes, elle entreprendra ce long voyage initiatique qui donnera lieu à moultes aventures...



 

Critiques et impressions

A la réalisation de Samurai Champloo, on retrouve Shinichiro Watanabe qui oeuvra dans le même rôle sur l’illustre Cowboy Bebop. Autant dire que la série était plus qu’attendue au tournant.

Le studio « Manglobe » n’a pas rechigné sur les moyens… l’anime est beau, même très beau. Les personnages sont finement dessinés et les décors du japon médiéval brillent de mille détails ainsi que de couleurs aussi douces que chaleureuses. Un travail d’orfèvre pour une série TV.


Si Fuu est un personnage attachant et une merveille en terme de chara design, Mugen a plutôt un caractère « taillé à la hache », assez fidèle au héros bourrin de base que l’on trouve dans les anime. Bien entendu son style de combat déjanté lui confère une certaine classe mais, on aurait été en droit de s’attendre à mieux. De même, Jin, le troisième larron, me paraît légèrement moins charismatique… Bien que j’adore les personnages calmes et peu bavards, il manque indubitablement quelque chose à Jin… sans que je puisse précisément dire quoi.


L’anime en lui-même est de bonne qualité, surtout de part son ambiance. En effet Samurai Champloo pratique l’auto dérision à foison à grands coups d’anachronismes (baseball, art des graphes) et de références bidons. Le tout est souligné par une bande son en total décalage avec l’univers visuel de la série, à savoir des musiques hip-hop (et dérivées) en grande partie composées par des artistes tels Nujababes, Fat Jon ou Force Of Nature. Ce joyeux mélange culturel est maîtrisé à la perfection et donne une aura hors norme à Samurai Champloo.

La trame scénaristique de l’anime est assez simpliste et à une tendance à lambiner sur la durée des 26 épisodes. L’intérêt réside donc principalement dans les différentes étapes du voyage de nos 3 amis qui sont autant de petites histoires (parfois géniales), mais souvent indépendantes du scénario.



 

Verdict

Si l’anime est réussi sur plusieurs point de vue, que ce soit techniquement, artistiquement ou musicalement, il aurait demandé à être plus vif et plus varié de manière à être moins linéaire. L’intervention d’un quatrième personnage à la mi-série aurait pu être une option (type Ed dans Cowboy Bebop).
Malgré tout, la série reste extrêmement agréable et suffisamment originale de part son ambiance. Mais peut être attendions nous trop de Samurai Champloo

 

 

15/20

Vicky - 07/08/2006

# Cliquez ici pour ajouter un commentaire #

Copyright 2006 | design par Vicky d'après stratigraphics- Tous droits réservés.

Tous les logos, images, artworks et marques déposées présents sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.