Get Firefox

I''S Pure



Année de production : 2005
Studios : ARMS
Auteurs : Masakazu Katsura (Wingman, Video Girl Ai, DNA²)
Format : 6 épisodes de 30 minutes


 

Synopsis

Ichitaka Seto est un jeune garçon comme tant d'autres, à savoir timide et peu adroit avec la gente féminine. Il tombe cependant secrètement amoureux de Iori Yoshizuki, une camarade de classe très populaire au visage angélique. C'est avec la plus grande prudence et assisté de son ami Teratani qu'Ichitaka décide d'apprendre à connaître la belle Iori... mais la route est semées d'embûches et d'imprevus en tout genre ^^



 

Critiques et impressions

I’’s Pure est l’adaptation en 6 OAV du manga à succès I’’s de Masakazu Katsura qui compte 15 volumes. "Pure" en voilà une appellation pompeuse !? Elle permet surtout de différencier cette série des deux premières OAV de I’’s sortie en 2003. Celles-ci présentaient une histoire parallèle au scénario original et furent un échec retentissant, laissant les fans du manga sur leur faim. I’’s Pure se veut donc plus à l’image du manga.


D’un point de vue purement (oh oh oh !) technique la série apparaît comme soignée mais sans plus. On trouve des décors agréables et parfois même très beaux, des personnages bien dessinés mais à l’aspect curieusement inégal d’une OAV à l’autre… L'ensemble flatte tout de même bien la rétine avec un chara design approchant plus le manga que celui des OAV de 2003.

La bande sonore nous plonge littéralement dans l’ambiance : des mélodies douces et pétillantes non sans rappeler certains thèmes de Chobits. Le générique d’ouverture (sur fond blanc) et son entêtant refrain participe aussi à donner beaucoup de fraîcheur à l’anime. Selon moi une excellente mise en musique !


I’’s Pure résume dans les grandes lignes le scénario du manga, c’est à dire l’histoire de Ishitaka, Iori et Itsuki… les fameux « I ». Vu la densité du manga, seuls mes moments forts ont été conservé sans pour autant laisser une impression de découpage à la hache. Le montage et la réalisation de la série sont judicieux, à base de flash-back, ce qui permet d’imbriquer les 6 épisodes entre eux de manière assez homogène.
A travers les scènes proposées dans l’anime, on observe parfois quelques différences par rapport au manga. Par exemple les scènes " ecchi " ont été renvoyées hors des épisodes au rang de bonus. Une bonne idée à mon sens, l’anime évite ainsi subtilement le fan service pur et dur sans pour autant en faire abstraction.



 

Verdict

I’’s Pure s’avère être un très bon divertissement, l’erreur des OAV de 2003 n’est ici plus qu'un mauvais souvenir, la magie du manga opère… et on se laisse emporter dans cet élan de douceur et son lot de rebondissements.
Si avec son histoire romanesque cet anime a des allures de Shôjo, il n’en reste pas moins destiné aux garçons de par son approche. Mais tout le monde y trouvera son compte, cette mini série à tout autant de charisme et de fraîcheur que Iori Yoshizuki. Même si la concision n’était en rien gênante, le manga aurait matière à fournir une série beaucoup plus longue…

 

 

18/20

Vicky - 18/11/2006

# Cliquez ici pour ajouter un commentaire #

Copyright 2006 | design par Vicky d'après stratigraphics- Tous droits réservés.

Tous les logos, images, artworks et marques déposées présents sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.